lundi 8 février 2010

Les Saints sont champions

WOW WOW WOW, les Saints envers et contre tous ont surpris les Colts et le joueur de la décennie Peyton Manning.

Dans une Cage aux Sports de Victoriaville survolté, j'ai animé cette magnifique soirée que nous a donné le 44ième Super Bowl. Dans un pool maison, les Saints étaient favoris à 45 contre 33. La majorité ont vu juste.

Nous attendions un match offensif et c'est les défensives qui ont volé le spectacle en première demie. Malgré un call audacieux manqué de coach Payton sur un quatrième jeu et les buts, les Saints ont resté dans le match en première demie. Avouons que le plat de résistance est arrivé en deuxième demie étant donné que la première demie était correct sans plus.

Loin de se laisser endormir par le spectacle minable de THE WHO, les Saints ont partit la deuxième demie par un botté court qui a mené à un touché pour les Saints et la partie a viré de bord à ce moment là.

Drew Brees a été phénoménal pendant que Peyton Manning connaissait un bon match sans plus. Uniquement un revirement dans ce match et il est survenu à la fin du match avec l'interception crève coeur de Porter.

La défensive des Saints a été très solide et un coup de chapeau au coordonnateur défensif Williams qui a su contenir Manning et compagnie. Performance décevante de Reggie Wayne en passant.

Brees a été nommé MVP, mais coach Williams et sa défensive mérite beaucoup plus.

Les Saints sont arrivé dans ce match avec aucun respect pour les Colts. Ils ont provoqué, attaqué et surpris les Colts. Ils n'avaient pas peur de perdre. Les Colts ont joué trop prudemment.

Évidemment que je m'étais identifié à mon équipe, les Pats. Certains partisans des Colts m'ont ridiculisé avant et pendant le match, mais j'ai eu le mot de la fin. J'ai souhaité une bonne nuit aux partisans des Colts et j'ai mentionné que les Pats , lorsqu'ils ont perdu au Super Bowl, avaient au moins eu une saison parfaite ce que eux n'ont pas fait. Et vlan dans les dents mes petits cigares.

Ce n'était pas à l'avant dernier et dernier match qu'il fallait se reposer mes petits Colts, c'était à partir d'hier soir 10h00.

Le mot de la fin revient aux paroles du proprio, des Saints qui a dit que la victoire des Saints est un payback sur tout ce que la Nouvelle-Orléans a vécu. Monsieur le proprio. et citoyen de la Louisiane, vous le méritez pleinement ce Super Bowl.