lundi 2 février 2009

La magie de la NFL.

Encore une fois ,hier soir, la NFL nous a démontré qu'elle est la meilleure ligue de sport au monde et le football est aussi ce qui a de mieux au monde. De la magie pure et simple. Nous avons eu droit à l'un des meilleurs Super Bowl de l'histoire de la NFL. Nous pouvons facilement le comparer à trois grands Super Bowl. Le XVI en 1982 opposant les 49ers de Montana aux Bengals de Anderson s'était terminé 20-16 pour les 49ers, le XXXII en 98 opposant les Broncos de John Elway aux Packers de Brett Favre s'était terminé 31-24 pour les chevaux blancs et le XXXVIII en 2004 opposant mes Pats de Tom Brady aux Panthers de Jake Delhomme s'était terminé 32-20 en faveur des Pats.

Les Steelers ont su contenir Warner et sa bande en première demie et les Steelers ont commencé le match en lion. C'était la clé dans ce match pour Pittsbugh de ne pas laisser les Cards se sauver avec le match en première demie. James Harrison a cloué le bec de la bande de Warner en fin de demie avec une interception qui l'a amené à traverser le terrain d'un bout à l'autre pour un record du Super Bowl. Larry Fitzgerald et l'attaque des Cards ont été assez tranquille lors de cette demie.

Le troisième quart a été un quart qui ne passera pas à l'histoire. Les Steelers se sont contentés de contrôler le ballon et encore là Fitzgerald et sa bande ont été très tranquille.

Le quatrième quart nous a donné le plus beau football de la NFL depuis longtemps. Fitzgerald a donné tout un show avec des attrappés et courses spectaculaires. Il a même permis à son équipe de prendre les devants dans le match. C'était bien avant la remontée de Big Ben et où Santonio Holmes s'est transformé en Larry Fitzgerald. Pendant tout le match Holmes a réussis de gros jeux. Tout les yeux étaient sur Hines Ward et Heath Miller. Holmes en a profité. Big Ben s'est transformé en Brett Favre et John Elway des bonnes années et il a terminé une remonté de dernières minutes époustouflantes avec un catch, le catch de l'année, de la part de Santonio Holmes pour procurer le Super Bowl aux Steelers. Quelle fin de match!!!

Holmes a été choisis le joueur du match avec raison et mention honnorable à Fitzgerald. Le grand gagnant de ce match est Ben Roethlisburger. Plusieurs doutaient de sa capacité de mener l'attaque des Steelers à la victoire et il a réussis en fin de match ce que peu de QB ont réussis dans leurs carrières. Je ne peux pas le mettre dans la classe des Montana, Favre, Young, Elway, Brady ou Manning. Cependant il est un très bon QB. Rodney Harrisson des Pats était analyste à NBC et avant le match il a décrit Big Ben de cette façon: Ben Roethlisburger is not a great quaterback, he's a great football player. L'histoire qui allait suivre lui a donné pleinement raison. Cette défaite, tant qu'à moi, privera Kurt Warner d'une place au Hall of Fame.

J'avais prédis une victoire des Steelers par 4 points, 24-20. Je n'étais pas si loin que ça.

Le rideau tombe sur une autre magnifique saison de la NFL. L'an prochain le Super Bowl XLIV aura lieu le 7 février au Dolphin stadium de Miami. Les Pats affronteront les Eagles de Philadelphie. Il me reste un an pour changer d'idée.

Merci à la NFL pour cette merveilleuse saison.

5 commentaires:

Ogie Ogilthorpe a dit…

Mon jeu du match est bel et bien l'interception en fin de première demi. Avec un TD les Cards prenaient les devants à la mi-temps. Avec un placement, ils égalisaient. Au lieu de ça, Harrison traverse le terrain et les Steelers se forgent une avance de 10 points, tout un retournement de situation !

HACKSAW REYNOLDS a dit…

D'accord avec toi Ogie. Belle interception de Harrison mais il n'aurait jamais dû être capable de franchir 100 verges sur le jeu. Plusieurs plaqués ratés par les Cards sur la fameuse séquence qui mettait fin à la première demie. C'est vrai que c'était pas évident de plaquer le gros no 92 des Steelers ! Sauf que le légendaire John Madden a condamné Harrison pour avoir frappé un adversaire couché au sol plus tard dans le match...

Avant l'interception, Arizona était en train de prendre le momentum. Dans ce temps-là, le rouleau compresseur se met en marche et je crois que la gang à Warner aurait gagné. Gagner 407 verges contre la défensive no 1 de la NFL (dont 374 verges par la passe), c'est tout à l'honneur des Cardinals. Mais leur défensive trop ordinaire (peu expérimentée) a fait basculer le match du côté de leurs adversaires. Beaucoup trop de pénalités coûteuses de la part des Cards (celle pour rudesse contre le quart-arrière au 3e quart était cependant fort douteuse)...

Comme je l'ai déjà dit, le point faible de la défense des Steelers est sur les longs jeux de passe au centre. Le 2e touché de Fitzgerald a bien illustré ce point. Warner aurait dû exploiter davantage cette faiblesse. J'aurais aussi donné le ballon plus souvent à Hightower, qui est plus explosif que Edgerrin James.

Bref, un duel excitant au terme duquel la victoire aurait pu aller d'un côté comme de l'autre. Les Steelers n'ont nullement prouvé clairement qu'ils formaient la meilleure équipe. Ayant choisi Arizona contre les preneurs aux livres (qui favorisaient Pittsburgh par plus de 7 points), j'ai quand même gagné mon pari...

Simon Bussières a dit…

Hacksaw, Hacksaw, Hacksaw: la meilleure équipe a gagné dimanche un point c'est tout. Ne te comporte pas en partisan du Canadien en mettant ça sur le dos des arbitres!!!:) Sérieusement, ce fut tout un match. L'inexpérience des Cards leur a coûté le match.

HACKSAW REYNOLDS a dit…

Il y a un analyste du réseau américain qui a souligné judicieusement que les Cardinals auraient dû utiliser leur attaque sans caucus beaucoup plus tôt dans le match. Lorsqu'ils l'ont fait, les Steelers sont devenus impuissants et ont concédé rapidement les deux touchés de Fitzgerald...

somebody a dit…

酒店經紀人,菲梵酒店經紀,酒店經紀,禮服酒店上班,酒店小姐,便服酒店經紀,酒店打工,酒店寒假打工,酒店經紀,酒店經紀,專業酒店經紀,合法酒店經紀,酒店暑假打工,酒店兼職,便服酒店工作,酒店打工經紀,制服酒店經紀,專業酒店經紀,合法酒店經紀,酒店暑假打工,酒店兼職,便服酒店工作,酒店打工,酒店經紀,制服酒店經紀,酒店經紀
,