mardi 5 août 2008

La chicane est pogné ben dure.

Brett Favre est entrain de démontrer que l'organisation des Packers n'est plus ce qu'elle était jadis. Quelle bande d'idiots! Ils ont essayé de l'acheter pour ne pas qu'il joue ailleurs. Favre a été plus vite qu'eux. Il se présente au camp et réclame le poste de QB no 1. Ils lui disent non. Alors il demande d'être libéré.

Premièrement depuis plusieurs semaines j'écris que Favre est imprévisible et instable. Il est difficile à suivre. Mais là avec ce qui se passe, je l'approuve entièrement. Il a pris une décision trop rapide. J'espère que personne est surpris. Cela fait partie du personnage qui est Brett Favre.

Plusieurs plantent Favre (Bashing) pour ses sauts d'humeurs. Mes amis du blogue 6 verges et les buts ne le lâche pas. Pendant ce temps, ils ne sont pas sur les Pats. Certains parlent que les Packers mettent en péril l'avenir de l'équipe au poste de QB et l'avenir d' Aaron Rodgers. Come on l'avenir de Aaron Rodgers. Il n'a rien fait encore dans la NFL et est-ce qu'il a un avenir? Ce matin à la radio de CKAC SPORT, la radio de vos Canadiens et celle qui avait annoncé que Boulay jouerait pour les Jets, comparait l'histoire de Favre et Rodgers avec Joe Montana et Steve Young. J'ai failli prendre le clos. Deux Hall of famers comparé à Rodgers...

L'histoire est à suivre....

6 commentaires:

Ogie Ogilthorpe a dit…

Tout à fait d'accord avec toi, Simon.
Ceux qui tombent à bras raccourcis sur Favre sont pathétiques, comme si un gars n'avait pas le droit de changer d'idée et de ne plus prendre sa retraite.
Je ne dis pas si Favre se décidait en plein milieu de saison, mais non il l'annonce avant le camp d'entrainement et il s'est seulement passé les quelques mois de vacances pour ces sieurs de la NFL.

Si Favre ne l'a plus, alors que les Packers arrêtent de tenter de le discréditer, qu'ils cessent d,avoir l'air d'imbéciles avec une patate chaude dans les mains et qu'ils le libèrent. On verra bien si Favre est fini au Minnesota.
:)

Pour la comparaison Aaron Rodgers vs Montana et Young, c'est pas ridicule, c'est pire, c'est l'oeuvre de cerveau d'idiot congénital.

jimmy a dit…

Pour reprendre la fin de ton texte où tu dis "comparait l'histoire de Favre et Rodgers avec Joe Montana et Steve Young. J'ai failli prendre le clos. Deux Hall of famers comparé à Rodgers..." ...à ce que je sache, personne savait que Steve Young allait être élu au temple de la renommée lorsqu'il a pris la place de Montana. Ce qui me fait dire qu'à l'époque où les 49ers ont vécu le switch de QB, Steve Young était pas plus haut dans l'échelle de talent à ce moment là que l'est Aaron Rodgers présentement.

Simon Bussières a dit…

L'avenir nous le dira Jimmy et bienvenue sur le blogue

Nick T. a dit…

Salut Simon,

C'est clair qu'on est durs avec Favre sur 6VB mais ce n'est pas sans raison.

L'affaire c'est que ça fait quatre ans qu'il répète le même cirque "retraite-pas retraite" et que sincèrement, ses motivations ne sont pas si claires qu'on pourrait le croire.

À notre avis, Favre tire la couverte de son bord et joue ce jeu pour se faire tirer l'oreille par les Packers. Il n'est pas en amour avec Thompson et McCarthy car ils ne se fendent pas en quatre pour lui faire plaisir.

Cette année, Favre a manipulé tout le monde car il voulait changer d'équipe mais il ne voulait pas le dire clairement pour ne pas nuire à son "legacy". Il est entrain de gagner son pari, il a enflammé les fans des Packers et il fait passer l'organisation pour des épais.

Il a le droit de changer d'idée mais il doit assumer les conséquences de ses actes. Des conférences de presse ou on annonce sa retraite avec des larmes pis toutte, ça s'efface pas en criant "Belgazou"! Les Packers ont tourné la page comme ils devaient de le faire...

Simon Bussières a dit…

Effectivement Nick T. sa stratégie peut paraitre douteuse afin de sortir de Green Bay. Cependant il demeure un quart redoutable et les fans de la NFL seront gagnants de son retour. J'ai été l'un de ceux à ne jamais croire sa retraite. Voici un extrait de mon blogue du 24 avril 2008:Plusieurs me demandent pourquoi je n'ai pas parlé de la retraite de Favre. J'attends le début de saison pour en parler. Il est tellement instable psychologiquement, que je vais le croire mais que ça commence.

Alors je ne l'ai pas cru et honte à vous de le croire! :) Continuer votre bon travail sur votre blogue 6 verges et les buts, c'est toujours plaisant de vous lire malgré certains désaccords.

Sportqi a dit…

Simon, les commentaires sur ce post démontre bien la passion que soulève cette situation. Ce qui me désole dans le comportement de Favre et qu'il ne semble pas comprendre la situation et ses enjeux. Les grands joueurs sont intelligents et je suis sûr qu'il l'est. Donc, s'il ne semble pas comprendre c'est qu'il a décidé de jouer les cartes seulement en fonction de ses intérêts. C'est compréhensible d'un point de vue égoiste, mais pas acceptable pour les Packers.

Ma prédiction est qu'au bout de tout ça il va se fair eéchanger et qu'il ne sera pas heureux ailleurs. Il risque même d'y foutre la merdre ... ou pire encore rester chez eux sans même jouer après avoir causé tout un bordel. À mon avis, Favre s'est payé une commotion cérébrale de trop...